• stephanefantuz

Le risque associé à un investissement Ce que vous devez savoir



Le risque est un paramètre qui doit être pris en compte dans votre façon d’appréhender un investissement quelle que soit sa nature. (Immobilier, financier, produits divers…).


Le risque est inhérent à tout investissement. On dit généralement qu’il est proportionnel au rendement. Plus le potentiel de rendement est important plus c’est un investissement risqué.


Le rendement est en principe la rémunération du risque que vous prenez à investir votre capital dans un placement.


Mais quels sont les différents risques auxquels vous expose un investissement ?


  • Le risque d’escroquerie

En effet, il existe de nombreuses escroqueries sur internet notamment, qui promettent des rendements importants sans risque. Il est nécessaire de vérifier dans quel support vous investissez et quel acteur en fait la distribution.


Pour se renseigner il est plus prudent de passer par un interlocuteur compétent comme votre gestionnaire de patrimoine. En effet, il va présélectionner des produits d’investissement fiables et vous présenter l’ensemble des avantages et des risques qu’ils peuvent présenter tout en vous expliquant les principes de ces derniers.


Si vous souhaitez vérifier une offre sur internet par vous-même, il existe l’application de l’AMF : « AMF Protect Epargne » qui recense l’ensemble des acteurs qui sont sur liste noire et vous permet de savoir si vous risquez d’être victime d’une escroquerie ou non.

  • Le risque de perte en capital

Il y a des investissements plus ou moins risqués. L’origine du risque peut résider dans le secteur d’activité, dans la zone géographique ou encore dans les marchés financiers. Il convient également de rappeler que tout investissement présente un risque de perte en capital partiel ou total voire supérieur au montant investi. Pour cela il est très important qu’avant de vous lancer vous vérifiez les points suivants :


o Quelle est ma compréhension du placement qui m’est proposé ?

o Quel est le niveau de risque de cet investissement ?

o Quelle est la durée d’investissement recommandé pour cet investissement ?

o Quelle est la durée pendant laquelle je suis certain(e) de ne pas avoir besoin de mon capital investi ?

o Quelle est ma capacité financière et patrimoniale à prendre un risque ?

o Quelle est mon appétence à prendre plus ou moins de risque ?


L’ensemble de ces questions sont abordées par votre conseiller en gestion de patrimoine pour s’assurer que l’investissement est en adéquation avec votre capacité et votre volonté à prendre des risques. Idem pour la durée sur laquelle vous êtes prêt à laisser ce capital fructifier.


Vous pouvez affiner vos critères d’investissement en lui demandant de prendre en compte des critères extra-financier. C’est-à-dire autre que lié au rendement. (Pour en savoir plus consultez la série des jeudis de patrimoine sur l’investissement responsable.)


  • Les autres risques expliquant le risque de perte en capital

Votre investissement peut être victime d’un risque systémique ou de marché ce qui signifie que c’est un facteur externe et global qui ne peut difficilement être anticipé, tel que la crise du COVID-19 (Le syndrome du cygne noir).


Il existe également un risque de liquidité, si la nature de l’actif ne dispose pas d’un marché secondaire suffisamment efficient (Forêts, Immobilier…).

On retrouve un grand nombre d’autre risque sous-jacent aux deux premiers.


Maintenant que nous savons l’identifier, comment est évalué le risque ?


Il existe différents indicateurs de risque mais l’un des plus répandus concernant les instruments financiers est la volatilité. La volatilité mesure indique la dispersion des rendements du titre par rapport à une moyenne sur une période donnée. La volatilité d'un actif sera d'autant plus forte que les cours des marchés sont incertains.


Concernant les OPCVM, l’indicateur de référence est le SRRI ou Synthetic risk and reward indicator que l’on retrouve dans l’ensemble des documents d’informations clés pour l’investisseur (DICI). Cet indicateur mesure le niveau de volatilité d’un fonds. Le SRRI se présente sur une échelle allant de 1 (le moins risqué) à 7 (le plus risqué).


Il se base sur la volatilité historique du produit et mesure ainsi l’amplitude des performances par rapport à la moyenne. Cependant, les performances et variations passées ne présagent pas de ce qu’il adviendra dans le futur. Il donne une indication du positionnement du placement qui peut être plus ou moins prudent ou offensif.


Pourquoi accepter de prendre un certain risque est important ?


La prise de risques est un acte contre nature pour l’être humain. Il y va de sa survie, c’est ce qu’on appelle l’instinct de conservation. Quel que soit le sujet nous n’aimons pas prendre des risques.


Pour autant, dans notre quotidien nous sommes confrontés à un certain nombre de risques. (Risque ménagers, risque sur la voie publique, risque dans sa voiture, …).

Viennent ensuite les risques que nous prenons lorsque nous avons le goût de l’adrénaline (Faire du parachute, de l’escalade, de la course automobile, de la moto, …).


Il en va de même dans la finance. D’où l’échelle SRRI de 1 à 7. Si vous ne souhaitez pas faire prendre des risques à votre épargne vous la conservez naturellement en euros. Celle-ci va alors être progressivement grignotée par l’inflation. Elle se réduit très lentement quand l’inflation est très faible comme par le passé, et de plus en plus fortement au fur et à mesure que l’inflation prend de l’ampleur.


En résumé, le risque 0 n’existe pas, l’important est que l’investissement envisagé corresponde à votre profil investisseur et qu’il soit adapté à vos besoins et vos projets.


Si vous avez des doutes vous pouvez toujours vous faire accompagner par un professionnel, comme un conseil en gestion de patrimoine. Contactez-nous !