top of page
  • stephanefantuz

La pierre papier : Une bonne alternative



L’investissement en immobilier peut présenter des contraintes : Montant de l’apport, travaux, durée de l’engagement, gestion du bien (Sélection du locataire, travaux d’entretien, gestion des impayés).

Pour autant, il existe une bonne alternative à l’investissement en direct, la Pierre Papier.


Grâce à l’investissement dans des parts d’organismes de placement collectif, dont l’objectif est l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif, vous avez la possibilité d’investir dans l’immobilier de façon indirecte.


Ainsi, vous évitez les contraintes de gestion mais également les contraintes d’investissement. Vous pouvez investir un capital moins important tout en bénéficiant, si vous le souhaitez du levier de la dette pour acheter des parts. Tout comme pour un investissement en direct, il est possible également d’acheter la nue-propriété de parts de SCPI.


L’avantage de ce type de placement est donc qu’il est modulable. Vous pouvez l’adapter en fonction de la quote-part de votre patrimoine que vous souhaitez allouer à l’immobilier.


Différentes formes de Pierre Papier


Vous avez différents organismes de placement collectif, comme les OPCI qui eux investissent une partie du capital collecté sur des placements boursiers. Le véhicule le plus connu reste la SCPI qui a déjà été évoquée dans d’autres séries et articles.


En investissant en SCPI vous bénéficiez de revenus versés périodiquement (Trimestriellement en général). Le rendement brut varie d’une SCPI à l’autre mais il avoisine généralement les 5%.


La SCPI investit sur des secteurs géographiques variés au niveau national mais également européen. Ce qui lui permet de saisir des opportunités d’achat de biens où le marché présente par exemple un potentiel de valorisation.

La stratégie d’investissement de la SCPI porte également sur les différents secteurs d’activités avec des potentiels locataires de nature différente. Ce sont principalement le secteur du bureau, des commerces, de l’hôtellerie, de l’éducation et plus rarement celui du résidentiel.


Investir en SCPI


Il est important de garder à l’esprit que l’achat de part de SCPI est un investissement long terme, pour lequel la durée d’investissement recommandée est entre 8 et 10 ans et ce pour plusieurs raisons.


Premièrement les frais d’entrée sont relativement élevés. De ce fait vous subissez dès l’acquisition des parts une décote sur la valeur des parts de la SCPI de l’ordre de 10%. Il est donc nécessaire de les garder un temps suffisant pour vous permettre de rattraper le taux de décote et de bénéficier d’un rendement intéressant.


La SCPI est fiscalement transparente, ainsi les revenus que vous percevez sont imposés au titre de l’impôt sur le revenu. En cas de cession des parts de SCPI, la taxation est celle des plus-values immobilières des particuliers.

Dans le cas où la SCPI détient de l’immobilier dans d’autres pays de l’union européenne la fiscalité sur les revenus est directement prélevée dans le pays concerné. Pour une quote-part vous n’aurez donc pas d’imposition sur les revenus.


En cas de cession d’un bien immobilier par la SCPI, les plus-values immobilières réalisées par la société sont déterminées au niveau de la société selon les règles des plus-values immobilières des particuliers également. Vous êtes alors imposé au prorata de vos droits dans la société.



Différents types de SCPI


Il existe différents types de SCPI qui peuvent répondre à d’autres objectifs que celui de percevoir des revenus complémentaires comme les SCPI fiscales.


Pour en citer quelques-unes :


  • SCPI Pinel

  • SCPI Malraux

  • SCPI Girardin


L’investissement dans ces SCPI vous permet de bénéficier des avantages fiscaux relatifs à ces dispositifs sans avoir les contraintes de gestion et de respect des conditions imposées par ce dernier.


L’investissement en SCPI n’est pas sans risque mais il est extrêmement flexible et peut être modulé en fonction de vos besoins et de vos objectifs.



✓ L’info à retenir


Si vous relevez de l’impôt sur la fortune immobilière, les parts de SCPI doivent être déclarées au titre de cet impôt. Même si les parts de SCPI sont détenues dans un contrat d’assurance-vie ou un contrat de capitalisation. Dans ce cas, la déclaration se fait au prorata des encours représentatifs des actifs immobiliers détenus.



Si vous souhaitez avoir des informations complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter !

bottom of page