• camilleastier

La retraite : Un peu d’histoire


Les premières personnes qui ont perçu une compensation d’inactivité ont été les marins sous Louis XIV. Cette retraite prenait la forme d’une rente viagère versée par le roi.


Il faudra attendre 1945 pour que le système de retraite français, tel que nous le connaissons, voit le jour. A l’origine, l'idée était de créer un système unique. Néanmoins, certaines professions et certains organismes ont choisi de conserver leur propre régime : c'est la naissance des régimes spéciaux.


Le fonctionnement de ce système est en théorie simple. Il repose sur le principe de la répartition. Chaque salarié a l’obligation de cotiser auprès de l’assurance vieillesse, ces cotisations servant à payer les pensions des retraités. Les cotisants s’assurent par ailleurs des droits futurs à la retraite.


Notre système a connu différentes réformes qui ont notamment allongé la durée de cotisation, modifié les taux de cotisation... La retraite est un sujet majeur de société et chaque réforme reste un exercice difficile, au cœur des préoccupations des contribuables.


Comment se décompose la pension de retraite ?


Une carrière est composée en général, d’expériences diverses dans des activités variées et la cotisation ne se fait pas auprès d’un seul et unique organisme mais auprès de multiples régimes qui varient selon le statut professionnel (Salarié du privé ou du public, indépendant, chef d’entreprise, fonctionnaire…). Il en existe environ 42 au total.

Cependant, la grande majorité d’entre nous cotise à la fois à un régime de base (l’assurance retraite) et à un ou plusieurs régimes complémentaires (Agirc-Arrco, IRCASUP, …).


Ainsi, votre parcours professionnel vous amène à cotiser à différentes caisses de retraite.

De ce fait, votre pension de retraite se compose du versement de la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) et de l’ensemble des versements des caisses auprès desquelles vous avez cotisé.


Le bon réflexe à avoir : Garder impérativement la copie de l’ensemble de vos bulletins de salaire. En effet, la CNAV ainsi que les caisses de retraite n’ont pas toujours l’ensemble des informations concernant votre carrière. Pour faire valoir vos droits, en cas d’erreur, il est indispensable que vous gardiez tous les justificatifs nécessaires (Bulletins, Service militaire, Période de chômage…).

✓ L’info à retenir


Vous pouvez à tout moment consulter votre carrière en vous créant un compte sur le site de l’assurance retraite et dès 55 ans vous avez la possibilité de faire des simulations de vos droits ainsi que des demandes de corrections sur votre carrière afin de vous assurer que votre retraite correspondra bien à vos droits acquis.


Si vous souhaitez être accompagné dans la préparation de votre retraite. Contactez-nous !