• stephanefantuz

Le fonctionnement des différentes caisses de retraite


Les caisses de retraite sont décomposées en deux groupes, la caisse de retraite de base et les caisses complémentaires.


La retraite de base est versée par la caisse de laquelle vous dépendez en fonction de votre catégorie socioprofessionnelle.


Le tableau ci-dessous recense les différentes caisses :


Généralement, la retraite de base est calculée selon la formule suivante :


Salaire annuel moyen x Taux de liquidation x (Durée de cotisation / Durée de référence)

Le salaire annuel moyen prend en compte vos 25 meilleures années de carrière. C’est-à-dire celles durant lesquelles votre salaire brut a été le plus élevé, sachant que les montants sont plafonnés au PASS (Plafond annuel de la sécurité sociale) de l’année associée. Cette moyenne prend en compte l’évolution de l’inflation et revalorise donc vos salaires en conséquence.


Le taux de liquidation dépend de la durée pendant laquelle vous avez cotisé et de votre âge de départ en retraite. Le maximum légal étant 50%.



La durée de cotisation correspond au nombre de trimestres que vous avez acquis et la durée de référence correspond au nombre de trimestres requis. (Voir tableau ci-dessus).

Attention, dans le cas où les conditions d’obtention du taux plein ne sont pas remplies, une décote est appliquée à votre taux de liquidation.


L’information à connaître :

Chaque enfant né ou adopté permet à la mère d’obtenir une majoration pour maternité de 4 trimestres.

4 trimestres supplémentaires pour éducation sont attribués à la mère. Cependant, les parents ont la possibilité de partager ces trimestres ou de les laisser en totalité à l’un d’eux. La décision doit être prise dans les 6 mois suivant le 4ième anniversaire de l’enfant né ou adopté, auquel cas les trimestres iront à la mère automatiquement.


La retraite complémentaire est versée par les différentes caisses auxquelles vous avez cotisé tout au long de votre carrière.


Vous pouvez prétendre à la perception de votre retraite complémentaire dès l’âge légal, soit 62 ans ou 60 ans dans le cas des carrières longues. A partir de l’âge de 65 ou 67 ans, selon les cas, vous pouvez obtenir votre retraite complémentaire à taux plein automatiquement.


Votre retraite complémentaire annuelle sera calculée sur la base du nombre de points que vous aurez acquis :


Nombre de points acquis x Valeur du point l’année de la liquidation de votre retraite


Il pourra être appliqué un coefficient temporaire de minoration ou de majoration dans certains cas.


Par exemple, si vous partez à la retraite l’année à laquelle vous remplissez les conditions du taux plein au régime de base, une décote de 10% du montant de votre retraite complémentaire sera appliquée pendant 3 ans.


Une majoration peut être appliquée si vous décalez votre départ à la retraite d’au moins 2 ans par rapport à la date à laquelle vous remplissez les conditions du taux plein au régime de base. Cette majoration s’applique pendant au moins 1 an et peut être de 10%, 20% ou encore 30% en fonction du nombre d’année de décalage de votre départ à la retraite.


✓ L’info à retenir


Vous avez la possibilité de racheter des trimestres ou des points pour vous permettre de valider des périodes pour lesquelles vous n’avez pas pu cotiser. Vous avez la possibilité de faire une simulation du coût d’un rachat de trimestres dans votre espace personnel de l’assurance retraite.


Si vous souhaitez être accompagné dans la préparation de votre retraite. Contactez-nous !