• stephanefantuz

Préparer sa retraite : Il n’est jamais trop tôt



A la retraite nos revenus en moyenne, baissent d’au moins 30% selon le conseil d’orientation des retraites. (COR). Par exemple si vous percevez aujourd’hui en tant qu’actif 4.000 € par mois, au moment de la retraite vous percevrez de l’ordre de 2.800 €.


Selon la DREES (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), pour 8 Français sur 10, profiter le plus longtemps possible de la retraite reste la principale motivation de départ.


Ainsi, si vous souhaitez également profiter de votre retraite, il est nécessaire d’anticiper cette baisse de vos revenus.


Il n’est donc jamais trop tôt pour commencer à penser à votre retraite. Il existe pour cela de multiples moyens permettant de maintenir votre niveau de vie.

L’âge idéal pour commencer à vous préparer est autour de 45 ans, car alors, il vous reste 20 ans environ pour vous constituer des revenus complémentaires.


Quelques un des mécanismes à votre disposition :


L’investissement immobilier


La location immobilière est un incontournable pour se constituer un revenu complémentaire au moment de la retraite. Vous avez plusieurs options à votre disposition.


1) Investir dans de l’immobilier physique en démembrement

Si vous optez pour l’achat de la nue-propriété d’un bien cela vous permet d’investir à moindre coût, vous payer uniquement la nue-propriété et au moment du terme du démembrement vous récupérer la pleine propriété. L’extinction du démembrement doit coïncider avec votre départ à la retraite. A cette date vous pourrez mettre en location le bien et percevoir un complément de revenu via les loyers.


L’avantage supplémentaire est que pendant votre période d’activité vous ne gérez pas la location du bien ni son entretien.

Par ailleurs, si vous êtes imposé à l’impôt sur la fortune immobilière, le bien ne rentre pas dans le calcul de la base taxable.


NB : Au moment de la location il est plus favorable d’opter pour la location meublée non professionnelle qui présente plusieurs avantages et notamment au niveau de l’imposition des revenus fonciers.


2) Investir dans de l’immobilier physique

Vous pouvez dès à présent investir dans un bien immobilier afin de le louer meublé. Ainsi, vous vous constituez dès à présent des revenus complémentaires. Dans le cas où vous utilisez le levier de la dette, ces revenus viendront rembourser tout ou partie des mensualités de votre prêt.


3) Investir dans la Pierre Papier

Les SCPI (société civile de placement immobilier) permettent d’investir dans l’immobilier avec un moindre apport tout en bénéficiant du rendement généré par la location des biens détenus par la SCPI. Vous avez la possibilité d’acheter des parts en direct ou en démembrement, en utilisant le levier de la dette.


Le Placement en Epargne


1) Le Plan d’Epargne Retraite

Le PER individuel vous permet de vous constituer un capital par des versements libres ponctuels ou réguliers tout au long de la période durant laquelle vous êtes actif. Il peut prendre la forme d’un compte-titres ou d’un contrat d’assurance-vie ce qui vous permet dans ce cas de nommer des bénéficiaires en cas de décès. Vous ne pouvez pas faire de rachat sur le plan avant l’âge légal de la retraite sauf dans certaines conditions. (Achat de la résidence principale par exemple…).


A l’entrée du plan vous avez la possibilité de déduire fiscalement vos versements. Ainsi, vous préparer votre retraite tout en bénéficiant d’un avantage fiscal sur la base de votre TMI actuel.


A la sortie, trois possibilités s’offrent à vous, la sortie en capital, la sortie en rente ou la sortie d’une quote-part en capital et d’une quote-part en rente.


Ce placement présente une certaine flexibilité puisque vous pouvez moduler vos versements en fonction de vos possibilités tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt. La contrainte des fonds bloqués doit être vue comme un avantage car cela vous permettra de disposer d’une épargne au moment de votre départ en retraite.


2) Le contrat d’assurance-vie

Le contrat d’assurance-vie peut être également un bon moyen de préparer votre retraite. En effet, il vous permet de vous constituer un capital qui va fructifier dans le temps et au moment de votre retraite vous pourrez opter pour une sortie en capital ou une sortie en rente.


L’avantage du contrat d’assurance-vie comparé au plan d’épargne retraite est que votre épargne est disponible à tout moment. Vous pourrez ainsi procéder à des rachats avant votre retraite.


Comme le PER vous pouvez verser de façon ponctuelle ou libre sur votre contrat.

Néanmoins, l’assurance-vie ne vous permet pas de déduire fiscalement vos versements. De plus, le fait que vous puissiez racheter à tout moment tout ou partie de votre contrat ne vous contraint pas à maintenir ce capital pour le moment où vous partirez à la retraite.


Vous avez la possibilité d’opter pour l’une de ces solutions ou une combinaison de chacune d’entre elles.


Ainsi, vous vous garantissez des revenus complémentaires au moment de votre retraite vous permettant de maintenir votre niveau de vie et de réaliser vos différents projets.


Cette liste de mécanismes n’est pas exhaustive, il est important de trouver ceux qui s’adapteront le mieux à votre situation, à vos besoins et à vos projets au moment de votre retraite.


✓ L’info à retenir


Il existe de multiples solutions vous permettant de vous générer des revenus complémentaires tout en répondant à d’autres objectifs que vous pouvez avoir actuellement. Réduire votre pression fiscale, diversifier votre patrimoine par exemple.


Si vous souhaitez être accompagné dans la préparation de votre retraite ou en savoir plus. Contactez-nous !